Les dangers des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter guettent les adolescents. Ils sont les premiers à avoir adopté ces phénomènes. La moitié d'entre eux se connectent tous les jours ou presque et les cas de dérapages sont nombreux, cause, très souvent de naïveté... sur les réseaux sociaux les messages peuvent se propager de manière virale. Plusieurs l'ont appris à leurs dépens. Par exemple, une quinzaine d'adolescents par ans en France, sont victimes de violences sexuelles par une personne rencontrée sur internet. Certains sont aussi ridiculisés sur les réseaux sociaux, à cause de publications de photos personnelles ou de propos menaçants. Si la faute est virtuelle, les conséquences sont réelles.

La vie privée peut alors devenir notre vie publique. Certains enfants sont alors victimes de la "cyberdépendance", ils n'arrivent plus à créer des relations réelles et n'ont parfois plus la notion de ce qui peut être bien ou mal sur les réseaux sociaux. Il y a aussi des cas beaucoup plus grave comme le vol d'identité. Ceci est le vol de notre identité numérique ou non. Le piratage de nos comptes sur les réseaux sociaux permettent ensuite au voleurs d'utiliser nos comptes bancaires ainsi que nos boîtes mails. C'est donc à nous de protéger notre compte et notre vie privée en utilisant, par exemple, des pseudonymes ou des fausses informations personnelles.

 

 

 

Lien oral sur les faits divers/dangers (images de Mme J) + appui sur le sondage (questions 16 à 18)